Do it yourself!

La mécanique et le bricolage pour les esprits curieux.

Remplacement roulements de roue arrière Honda NC700X

Un jeu (souvent latéral) à la roue, un bruit sourd ou de grondement sont le signe de roulements de roue fatigués ! Ne tardez pas à les remplacer, une casse pouvant endommager le moyeu de la roue ou entraîner une chute.

Fournitures

Les roulements se remplacent toujours par paire. Le roulement du porte couronne ne sera pas remplacé.

  • deux roulements à billes de type 6204 (20x47x14mm) étanches, par exemple les 6204-2RSR-C3 de chez FAG
  • un joint cache poussière pour le côté droit (30x47x7,5mm, référence 91253-MAE-003 chez Honda)
  • éventuellement un joint torique pour le côté gauche (55x2mm, référence 91351-MGS-D30 chez Honda)

Outillage

Bien que le démontage/remontage de la roue ne soit pas décrit ici, vous aurez besoin de ces outils :

  • une béquille d’atelier si la moto n’est pas équipée d’une béquille centrale
  • une clé dynamométrique équipée d’une douille de 27mm pour l’écrou de l’axe de roue
  • une clé de 22mm pour bloquer l’axe de roue
  • des clés plates de 12 et 14mm pour les tendeurs de chaîne
  • une clé de 8mm pour le capteur ABS
  • une clé Allen de 5mm pour le carter de chaîne

Les étapes de démontage/remontage de la roue sont détaillées dans le tutoriel sur le remplacement du kit chaîne.

Pour le remplacement des roulements, vous aurez besoin de :

  • un marteau et une cale en bois
  • une tige filetée, un écrou à collerette et deux écrous simples
  • un gros tournevis usagé
  • un petit tournevis ou autre outil fin et pointu
  • une Dremel équipée d’un disque à tronçonner
  • une pince multi-prise
  • de la graisse hydrofuge
  • du nettoyant frein

Un étau et une scie à métaux sont également conseillés.

Démontage des roulements

Faire levier sur le joint cache poussière droit (côté disque) avec le gros tournevis, pour le sortir de son logement.

On découvre alors le roulement. Celui-ci a connu des jours meilleurs.

Des roulements en bon état doivent tourner librement et en silence. Et ce, même avec le doigt.

Je conseille fortement d’extraire le roulement droit (côté disque) avant le gauche (côté couronne).

Pour extraire les roulements du moyeu, il faut frapper tout autour de leur cerclage intérieur, de manière régulière et par l’intérieur du moyeu. On utilisera donc un marteau, une cale en bois et un outil très simple fabriqué pour cet usage.

Matériel nécessaire :

  • une tige filetée
  • un écrou à collerette
  • deux écrous simples

Assembler les écrous sur la tige filetée, et les serrer l’un contre l’autre :

Visser le troisième écrou à l’autre extrémité de la tige. C’est sur lui qu’on frappera, de façon à protéger le filetage de la tige.

On peut alors caler la collerette de l’écrou sur le cerclage intérieur du roulement gauche (côté couronne), pour le chasser. Ici, tout au fond, le cerclage intérieur du roulement gauche (côté couronne) vu par le côté droit (côté disque) :

Le moyeu emprisonne un tube métallique, coincé entre les deux roulements. Cette entretoise évite aux roulements de s’écraser lors du serrage de la roue. Comme illustré ci-dessus, il est possible de la désaxer pour dégager l’accès aux roulements.

Taper au marteau régulièrement tout autour du cerclage intérieur du roulement gauche (côté couronne) jusqu’à l’extraire.

Lors de l’extraction des roulements, veiller à ce qu’ils restent toujours parfaitement dans l’axe du moyeu. Ils ne doivent pas partir de travers au risque d’ovaliser le moyeu.

Le roulement gauche (côté couronne) étant sorti, il est maintenant possible d’utiliser la cale en bois pour extraire le roulement droit (côté disque). Poser la roue à plat et l’extraire.

Si vous avez choisi de remplacer le joint torique du porte couronne, c’est le moment de l’enlever. Ici, c’était clairement superflu !

Le moyeu vidé de ses roulements et de l’entretoise :

Conserver les anciens roulements, qui serviront à remonter les nouveaux.

Remontage des roulements

Le montage des nouveaux roulements se fera selon une méthode similaire : en frappant cette fois sur le cerclage extérieur d’un roulement usagé. Mais on ne peut pas utiliser l’ancien roulement tel quel, car il finirait lui aussi par se prendre dans le moyeu. On peut donc :

  • utiliser une douille d’un diamètre à peine inférieur au roulement. On peut en trouver d’assez grosses dans les coffrets de douilles pour camion.
  • modifier un des anciens roulements pour éviter qu’il ne se bloque dans le moyeu : soit en réduisant son diamètre à l’aide d’un touret à meuler, soit en permettant au cerclage extérieur de se contracter. C’est la solution que j’ai mise en œuvre.

Prendre un des anciens roulements et couper le cerclage extérieur à la Dremel.

Passer une scie à métaux par la fente et couper la cage intérieure en plusieurs endroits, le but étant de la détruire. Tous les coups sont permis : tournevis, pince, soyez imaginatifs ! Une fois la cage intérieure extraite, passer un gros tournevis ou un burin plat dans la fente, et l’écarter jusqu’à ce que la piste intérieure du roulement puisse sortir.

Terminer en ébavurant les découpes sur le cerclage extérieur, pour ne pas qu’il raye la portée du roulement dans le moyeu.

Le remontage doit impérativement respecter l’ordre suivant :

  1. roulement droit (côté disque)
  2. entretoise
  3. roulement gauche (côté couronne) appliqué contre l’entretoise

Lors de la mise en place des roulements, veiller à ce qu’ils restent toujours parfaitement dans l’axe du moyeu. Ils ne doivent pas partir de travers au risque d’ovaliser le moyeu.
Ne jamais porter de coup sur la piste intérieure du roulement, directement sur les roulements neufs.

Graisser légèrement la portée du roulement droit (côté disque) avant de l’enfoncer dans le moyeu, les inscriptions vers l’extérieur. Frapper jusqu’à ce que le marteau émette un son clair, signe que le roulement est au fond de son logement. La différence de son se fera distinctement entendre.

La fente pratiquée plus tôt dans le cerclage de l’ancien roulement permet de le retirer sans effort.

Le roulement droit (côté disque), bien en place au fond de son logement :

Monter l’entretoise puis procéder de la même façon pour le roulement gauche (côté couronne). Celui-ci doit venir au contact de l’entretoise. Il faut arrêter de frapper dès qu’il la touche pour ne pas risquer de déloger le roulement droit (côté disque).

Mettre en place l’axe de roue pour vérifier que l’entretoise est correctement centrée. Si ce n’est pas le cas, s’en aider pour la repositionner.

Remonter le joint torique après l’avoir graissé.

Graisser copieusement la face extérieure du roulement droit (côté disque), bourrer de graisse l’intérieur du joint cache poussière neuf, puis le mettre en place à ras du moyeu. Terminer en remplissant ses gorges de graisse.

Même chose pour le joint cache poussière du porte couronne.

L’abondance de graisse empêchera l’eau de s’infiltrer. Les démontages ultérieurs de la roue seront autant d’occasions de nettoyer et regraisser les joints cache poussière.

Nettoyer le disque de frein de ses traces de graisse puis remonter la roue et terminer par un réglage de la tension de chaîne.

Tableau des couples de serrage
Vis/écrou Couple en Kg.m
écrous réglage tension de chaîne 2,1
axe de roue arrière 10,0
carter de chaîne serrer modérément

Publié le 22/01/2017
dans la catégorie Do it yourself!.
Dernière mise à jour le 27/01/2017.

Tags : moto nc700 tuto

2 commentaires

Mathurin 26/01/2017

Chaleureux remerciements, ca me servira un de ces quatres,

Lechienmerlin 18/04/2017

Très bon tuto,
Commentaire et photos très didactiques
Quand demontes tu ton moteur ?

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée sur le site.